🛎The Conversation France: Sauver les orangs-outans : les enseignements du terrain

L’expertise universitaire, l’exigence journalistique

 

Leurs trognes impassibles nichées dans un splendide pelage roux affolent régulièrement les réseaux sociaux et tous ceux qui se soucient de la sauvegarde de la biodiversité. Les orangs-outans, ces grands singes anthropoïdes que l’on rencontre dans l’archipel malais, sont en danger. Et une étude parue dans Current Biology a ces dernières semaines bien noirci le tableau. Selon cette publication, ce sont en effet 100 000 orangs-outans sauvages qui ont disparu de Bornéo ces 16 dernières années. Au banc des accusés : la chasse, les trafics en tout genre et le développement de l’industrie de l’huile de palme.

Cette situation a toutes les raisons de nous alerter, mais attention aux fausses bonnes solutions pour sauver ces animaux, met en garde le vétérinaire Marc Ancrenaz (Université de Cardiff) qui travaille à leur préservation depuis une vingtaine d’années sur l’île de Bornéo. Il s’emploie dans son article à démonter nombre d’idées reçues pour examiner les solutions de conservation… durables.

Bonne lecture !

Jennifer Gallé

Cheffe de rubrique Environnement et Énergie

À la une

Les orangs-outans ont le taux de reproduction le plus lent parmi les mammifères avec, en moyenne, un petit par femelle tous les huit ans. Hutan-Kocp/Kapar

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s